• Quand le rêve devient réalité : les toilettes japonaises

    Les Japonais ont réussi l'impossible, ils ont réalisé le rêve des 100 dernières générations (mais pas de la 101e, eux ils voulaient des ornythorinques de compagnie. Si si) : avoir des chiottes qui ont troooop la classe.
    Et faut avouer qu'ils ont pas raté leur coup, parce que les chiottes japonaises, elles ont ce petit truc qui te fait dire "merde, j'suis heureux d'être né", ou encore "en allant aux chiottes, je donne un sens à ma vie".
     
    En lisant ces propos, l'inculte se dira sûrement "mais qu'est-ce qu'il peut bien raconter encore comme conneries?!"... Mais c'est parce qu'il est inculte que l'inculte n'est pas capable de comprendre.
     
    Qu'ont-elles de si géniales que ça, donc, ces toilettes?
    Déjà, lorsque vous vous asseyez, un vent agréable souffle sur votre popotin. En été, c'est juste un petit plus, mais c'est génial en hiver pour éviter de se geler les c******* (je m'auto-censure en plus, mais où va le monde?).
     
    Il semblerait qu'une option soit aussi disponible pour les femmes, mais n'en étant pas une, j'ai peur de mourir si je l'essaie. On sait jamais avec les Japonais, ils seraient capables de faire des trucs super dangereux sans le savoir (comme la clim' qui donne la chiasse).
     
    Mais l'option principale, celle qui vous donne l'impression de redécouvrir la vie, c'est le jet d'eau.
    En fait, une fois que vous avez fini la grosse commission, vous êtes généralement obligés de vous torcher le derrière, à moins d'avoir été élevé par un cochon ou par Bord (ne cherchez pas de sens derrière cette vanne, c'est une vanne gratuite dirigée vers un prof de merde).
    Jusque là, c'est bon, vous suivez.
    Eh bien les Japonais ont révolutionné ce principe : vous n'êtes désormais plus obligé de vous esquinter la peau en vous frottant sèchement, non. Il vous suffit de lancer le jet d'eau, et plouf, votre derrière devient tout propre en 5 secondes. Ensuite, vous n'avez plus qu'à passer une fois le PQ pour virer l'eau, et c'est bon. Bref, vous vous abimez pas la peau du cul (qui coûte la peau du cul, je le rappelle), ça prend 10 secondes, et c'est drôle. Si si, vous vous surprenez à éclater de rire dans les chiottes tellement c'est trop la classe.
     
    Mais là où vous bénissez vraiment cette invention, c'est quand vous avez la chiasse. Parce que normalement, dans ces cas là, c'est 2 minutes que ça vous prend pour faire la lessive de votre derrière (quelle belle image). Et toutes les heures, ben c'est super chiant. Mais là non, c'est trop cool, vous êtes content d'aller aux chiottes pour pouvoir profiter du jet d'eau. Et comme ça, tous ceux qui ne supportent pas la clim' y trouvent leur compte.
    Fallait y penser quand même.
     
     
    Maintenant, ces chiottes là ne sont malheureusement pas les seules au Japon. Outre les toilettes occidentales, vous avez aussi les toilettes à la turque. Vous savez, le trou. Vous ne voyez toujours pas? Bon, imaginez vous un urinoir. Vous voyez comment ça marche? Eh bien dites vous que les toilettes à la Turque, c'est pareil, mais pour les grosses commissions. Pas un urinoir, mais un cacanoir en d'autres termes.
    Certes, ça vous donne l'occasion de vous exercer à adopter la posture de l'unching style, appréciée des jeunes Japonais, mais ça reste pas très classe de se prendre pour une grenouille quand on va aux toilettes (fossé culturel peut-être?)
     
    Parfois, pour vous surprendre un peu, vous avez le droit à des solutions originales pour tirer la chasse. La plus étonnante pour ma part fut celle-ci :


     
    Jusque là, ça vous semble normal? C'est vrai qu'en apparence ça l'est, il suffit de presser sur le carré du milieu pour lancer la chasse d'eau. Mais c'est en apparence seulement !
    Car la vérité est bien différente. Au départ, vous appuyez rapidement avec votre index, mais rien ne se passe. Là, vous passez au niveau supérieur, et vous pressez fort avec votre pouce... en vain.
    Puis vous regardez les chiottes, et vous vous dites "non, ça la fout mal si je me barre sans tirer la chasse".
    Et c'est donc après quelques essais que vous découvrez que pour tirer la chasse il faut plaquer votre main contre l'insigne. Pas un doigt, pas deux doigts, non, c'est la paume entière que vous devez plaquer.
    La question que je me pose, c'est comment un mec a pu débarquer avec cette idée.
    Ca devait être au cours d'une soirée bien arrosée, et là un mec a dit
    "Hey venez on crée des chiottes où pour tirer la chasse faut plaquer sa main entière !
    -Ouais !!! Mais pourquoi?!
    -J'sais pas, parce que ça existe pas encore.
    -Ah oui, pas con !"
     
    Et pour en finir avec les chiottes, je tiens à parler de l'odeur. Si chez les particuliers, il n'y a aucun problème tellement ils abusent des produits pour camoufler les odeurs, dans les chiottes publiques c'est l'enfer. De quoi briser le mythe comme quoi les Japonais sont propres et toussa.
    Même pour moi, dont l'époque du lycée et de ses chiottes moisies est encore proche, ça a été un choc.
    Le pire, c'était quand je suis allé dans un combini (sorte d'épicerie ouverte 24/24). En entrant dans les toilettes, j'ai eu l'impression que tous les Japonais du pays se retenaient toute la journée pour faire ce qu'ils avaient à faire dans le premier combini qu'ils verraient en rentrant de l'école / du boulot.
    Ils en seraient capables les bougres ! Et ça expliquerait pourquoi les Japonais ont tous l'air d'être à deux doigts d'entrer dans un état comateux en rentrant du boulot / de l'école !

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lisa
    Mercredi 13 Mai 2009 à 21:29
    Tu parles des toilettes & du nettoyage de popotin apr?grosse commission avec une telle subtilit?bravo B).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :