• 4e billet de la journée, on voit que j'ai une vie intéressante et donc plein de trucs à raconter (et que ma journée l'était par contre pas tant que ça, vu que j'écris tout aujourd'hui).
    Promis, dès que j'ai fini de raconter ma vie je me mets au boulot (objectif de +450 kanji en 1 mois... Ouais, va falloir s'accrocher. J'en suis à +30 pour l'instant ^^).
     
    Quand on a passé 1 mois avec des étrangers (à Kyoto donc), on est amené à rencontrer plusieurs types de touristes.
    On a le genre "je visite parce que tout le monde veut visiter, donc je les suis pour pas me faire chier seul, mais finalement je me fais chier alors que les autres s'amusent". C'est pas très drôle ça.
    Ensuite, on a le genre "Puisque je suis venu, autant en profiter", qui prend donc modérément des photos.
    Ensuite, on a le (meilleur) genre, qui visite relativement souvent des coins intéressants pour prendre de belles photos (oué c'est moi).
    Puis y'a les purs touristes, qui prennent tout en photo plusieurs fois, même des trucs qu'on a chez nous. Si vous avez deux bâtiments qui ont pour principe d'être identiques en tout point (genre l'architecte s'est dit "tiens, j'vais révolutionner le genre en faisant deux temples jumeaux" pour cacher le fait qu'il avait juste la flemme de se diversifier), ben ces types ils vont prendre séparément les deux. Un peu saoulant quand on doit s'arrêter toutes les 5 secondes pour pas les perdre.
     
    Bref, voilà pour l'intro. Le problème, c'est quand certaines personnes veulent t'apprendre à faire des photos.
    Ainsi, on m'a dit plusieurs fois "mais pourquoi tu te prends jamais en photo?! C'est pas bien de prendre que des paysages"... "Mais parce que je m'en fous de voir ma gueule sur les photos ! J'suis pas venu au Japon pour immortaliser mon existence".
    C'est vrai quoi, je préfère regarder en photo un magnifique paysage plutôt qu'un magnifique paysage caché à moitié par ... moi.
    En plus, mon attitude elle est pratique. Je prends mes photos dans mon coin, je gêne pas les autres. Alors que ceux qui arrêtent pas de se prendre en photo de groupe partout, ben ils font chier le monde en empêchant les autres de prendre des photos.
     
    Il y avait une taiwanaise qui se prenait en photo partout. Mais vraiment partout. Si on visitait un temple, elle se prenait en photo dans 15 endroits différents. Et après elle nous demandait 10 autres fois de poser pour ses photos (ou elle ne demandait pas). Au départ, on trouve ça mignon (dédicace au frangin, qui aime pas ce mot !), après ça saoule un peu.
     
    En parlant de photos...
    Pourquoi est-ce que tout le monde trouve indispensable de sourire dessus? Moi j'aime pas sourire sur les photos. Même si on me fait rire, je vais naturellement arrêter de sourire quand je verrai qu'on essaiera de me prendre en photo.
    Récemment, j'en suis venu à me demander pourquoi j'aimais si peu ça. Et en fait c'est simplement parce que c'est assez superficiel à mes yeux ("woooh comment il se la pète !" Voilà c'est dit).
    J'accorde pas mal (un peu trop) d'importance au naturel. J'suis pas en train de dire que j'aime la nature, hein? (enfin si, mais c'est pas le sujet quoi). Mais j'accorde beaucoup d'importance à la franchise, au fait de se montrer tel que l'on est, et de toujours avoir une attitude cohérente, ce genre de choses.
    Et donc, mon blocage à propos du sourire, c'est ça. On essaie de se montrer sous un jour différent, de s'embellir. Par contre, c'est différent pour ceux qui sourient déjà très souvent dans la réalité. Y'en a, ils sourient tout le temps sur les photos, mais en même temps ils sourient aussi tout le reste du temps, donc c'est normal ça ! Mais quand c'est pas le cas, je trouve ça bizarre.
    Je m'en suis bien rendu compte avec cette taiwanaise (merde, j'arrive plus à me souvenir de l'orthographe de taiwanais... Et j'ai la flemme de faire une recherche google). Elle n'était pas non plus du genre à sourire tout le temps (dans la moyenne quoi), et quand elle se prenait en photo, tu la voyais taper la pose avec un grand sourire durant 10 secondes (l'était lente, ouais).
    Sur la photo, tu te disais "oh le joli sourire". Mais n'empêche que quand tu la voyais prendre la photo, ben ça faisait faux.
     
    Mais c'est comme ça. Les gens ont besoin de te voir sourire sur les photos, sinon ils croient que t'es quelqu'un de triste. Mais moi je les emmerde poliment ces gens (important de toujours rester poli). Je ris assez dans la vie de tous les jours, pas envie de me forcer à sourire pour les photos en plus.
    (Petite précision, j'emmerde poliment ceux qui me reprochent de sourire, pas ceux qui sourient. Faut pas déconner non plus ^^)
     
    Bref : arrêtez de demander aux gens de sourire sur les photos !!!


    EDIT :

    J'en profite pour rajouter un commentaire que j'avais reçu de Morgane (elle se reconnaîtra) sur mon précédent blog. Comme il était plutôt détaillé, je le colle ici, et j'y réponds.

    moi je fais partie de celles qui prennent tout en photo, paysages ou personnes, avec ou sans sourires. TOUT ! Je veux des paysages, et des groupes de personnes. Ce sont deux choses tellement différentes !
    Il y a le paysage seul : la beauté à l'état pur... mais en générale les cartes postales rendent mieux que nos photos ! (eux ils n'ont pas la foule, ils ont un super zoom, ils ont la luminosité qu'il faut, le coucher du soleil etc.)
    Il y a les personnes seules : immortaliser une émotion, etc. Faire un portrait etc. On se concentre plutôt sur la personne, s'il y a un peu de paysage derrière, ça permet de rendre la personne plus belle parfois. S'il y a plusieurs personnes, ça peut rendre compte de l'ambiance du groupe, surtout si il était soudé, si il partageait un bon moment, etc.
    Il y a les deux : et là ça peut faire de belles photos si la personne pose d'une certaine façon, les deux peuvent vraiment ne faire qu'un. Ou alors ça peut être un simple témoignage "j'y étais! / nous y étions". Plonger un groupe dans un univers. Ou rendre compte de l'ambiance du groupe face à un tel monument etc. Ou mettre une personne en action dans le paysage ! Quelqu'un qui sent les fleurs d'un champs, ou quelqu'un qui fait semblant qu'il va monter dans la p'tite barque typique. etc etc... Que ce soit drôle, romantique, ou autre.

    Pour le sourire :
    Peut-être aussi que tu te préfères sur les photos où t'es du genre sérieux plutôt que celles où tu souris ?!! Il y a des gens plus jolis quand ils ne sourient pas.
    Ou peut-être que tu es influencé par les photos de pub où les mannequins ne sourissent pas ! héhé ! je viens de casser ton ambition d'être un non superficiel en te rendant super superficiel !
    Pour ne pas être pris en photo : Moi je dis, tu as peur de te voir avec des défauts ! lol tu devrais te prendre toi même avec des centaines de photos. Après tu vas te rendre compte que tu peux faire quelques belles photos ! puis au final tu vas prendre goût à te prendre toi-même en photo (mais t'aimeras pas que les autres te prennent parce que tu peux pas effacer leurs photos pas jolies) ( oui ça sent le vécu loool)


    Alors, pour répondre par thème :
    A propos des photos, je suis pas contre en prendre avec des potes dessus. Je trouve même ça bien comme souvenir. Maintenant, généralement, une photo par groupe dans chaque lieu, c'est suffisant. Inutile de prendre 5 photos de groupes dans un même temple. Après, pour ce qui est des photos "je prends ma tronche devant tel bâtiment", ça me plaît moyen, même avec du recul. Une fois de temps en temps, pourquoi pas, mais c'est tout. Je préfère bénéficier de 100% du cadre pour obtenir une belle photo. Et y'a des coins qu'on peut pas avoir en carte postale (je pense notamment à un jardin magnifique de Kyôto, pas spécialement touristique, mais vraiment exceptionnel. J'ai pris plein de photos que j'aurais pas pu obtenir autrement.
    M'enfin, ce dont je me plains le plus, c'est avant tout des gens qui te font remarquer que c'est bête de pas se prendre en photo. Chacun ses goûts, je vois pas ce qui devrait me pousser à me photographier à chaque coin de rue. Mais si les autres veulent le faire, grand bien leur en fasse, je dis juste que c'est pas forcément logique, ni pratique pour les autres.

    A propos du sourire, non, je ne pense pas être influencé par les photos de pub, tout simplement parce que je les ignore, j'achète aucun magazine du genre, et j'aime pas ça ^_^.
    Ensuite, effectivement, je n'aime pas spécialement les photos sur lesquelles je souris (j'ai tendance à me trouver peu photogénique quand je souris), mais ce n'est qu'une des raisons pour lesquelles je n'aime pas sourire (si ça se trouve, c'est même une conséquence). Et ne va pas non plus croire que je déteste me prendre en photo. Ni même que j'ai le sentiment de pourir toute photo sur laquelle je suis. C'est juste que je trouve ça "bizarre" de sourire sur une photo ^_^.



    votre commentaire
  • Le problème du Japon, c'est que tout est pas cher.
    Vous avez soif? Vous avez un distributeur à 10m au Nord, 15m au Sud, 12m à l'ouest et 18m à l'Est. Et les canettes, c'est 120 yens (70 centimes). Bref, vous hésitez pas, vous en prenez une. Et après vous vous faites chier une canette à la main durant trente minutes, parce que y'a plus de distributeurs que de poubelles au Japon. Pourtant pas de déchets par terre. C'est magique. Mais ça c'est une autre histoire.
     
    Vous allez dans un book-off (boutique avec des bouquins, CD et jeux d'occaz), et vous voyez un pack avec 10 tomes d'un manga pour seulement 700 yens. Ca fait 4 euros... C'est 2/3 du prix d'un tome en France. Donc vous l'achetez, ce pack.
    Et puis après, c'est un jeu DS que vous voyez. Et il coûte que 500 yens, alors même si vous n'aviez jamais pensé à l'acheter, vous le prenez.
    Et c'est tous les jours comme ça. Et au final, vous vous rendez compte que vous dépensez pas mal. Parce que c'est pas cher.
    En bref, c'est pas cher donc c'est cher.
     
    L'autre problème, c'est la place. Bon, c'est une autre histoire bien sûr, mais là j'ai limite de quoi remplir ma valise avec ce que j'ai acheté ici. Va falloir que j'achète un autre sac pour le vionvion...

    [Edit 20/03/09 : D'ailleurs, ce pack de 10 tomes de School Rumble acheté pour 700 yens, j'ai été obligé de le revendre après coup tellement j'avais plus de place. 100 yens pour le tout, bordel !
    通常の三倍...いや、七倍高いんだよお!! C'est même pas le prix d'une canette ! Ca fait 10 yen le tome ! J'peux à peine me payer un chewing-gum avec ça ! J'devrais aller à la Fnac et faire pleurer les ado qui lisent les bouquins, les abiment, et font donc qu'on les achète d'occaz (les fourbes !).
    J'leur dirais : "Hey, tu sais, quand j'étais au Japon, le manga que t'es sur le point d'acheter là. Ben moi je l'ai acheté, et comme je trouvais ça drôle, je l'ai revendu pour 10 yens ! J'ai même pas pu me payer un chewing-gum avec ça ! C'est marrant, hein? Hahaha... Allez, va sucrer la moitié de ton argent de poche avec ton unique manga".
    Et on s'demande pourquoi les prix sont aussi faibles là bas...
    En passant, pour ceux qui se diraient "ah, je flaire le bon plan !!", juste une précision : les prix sont intéressants juste pour la bouffe et les loisirs. Par contre, n'espérez pas vivre dans le luxe, car le logement, l'électricité, tout ça, c'est pas donné.]

    votre commentaire
  • [Trop bien, j'ai enfin réussi à créer un nouvel article sans créer aussi de nouvelle rubrique ! Si vous voulez m'en féliciter, tapez "Japonpoko" en commentaire !]


    On dit souvent que les Japonais y sont gentils, que les Français y sont méchants, et donc qu'on vit dans le pays de Candy (car là bas, on sourit on pleure on rit et il y a des méchants et des gentils). Bref, on dit ça. Eh ben c'est vrai.

    Lors de mon premier voyage, je ne m'en étais pas vraiment rendu compte. Tout le monde me disait "ouais, j'ai rien demandé et y'a des Japonais qui sont venus m'aider", mais moi ça m'était pas arrivé ! La première chose que j'ai alors pensée, c'est "ils doivent penser que je suis trop intelligent pour avoir besoin d'aide", et un peu après, réalisant que je devenais prétentieux, je me suis contenté d'un "mon charisme est tel qu'ils ne doivent pas oser m'approcher".

    Mais finalement ils sont venus ! (la réalité, c'est probablement qu'à cause de mon lecteur MP3, ils ne venaient pas me parler) Et là ce fut le choc : y sont troooooop gentils (que ça fait con de mettre plein de "o" à trop.

    Déjà, à l'arrivée à l'aéroport, les agents sont venus d'eux-mêmes nous demander si on avait besoin d'aide. Et à chaque fois qu'on leur pose une question, il font toujours tout leur possible pour nous faire comprendre la destination. Dans une boutique, quand je suis allé demandé où trouver un transformateur à un gars du staff, il a carrément monté avec moi 3 étages pour me montrer. Avouez que c'est énorme.

    Et aujourd'hui, c'était encore mieux. Alors que j'étais à la gare et que je donnais l'impression de peiner avec ma valise de 16kgs que je trainais d'un seul bras (blessure de merde), une vieille Japonaise vient me parler et me fait prendre un chemin différent afin de rejoindre l'ascenseur, tout en me posant des questions (d'où je viens, si je suis déjà allé au Louvre, ce que je compte faire...). Puis elle s'en va une fois qu'elle m'a aidé.

    C'est quand même génial ça, des personnes qui viennent d'elles-mêmes t'aider, sans que t'aies rien à demander.
    [J'ai envie de rajouter que cette fois-ci, ça tenait vraiment de la générosité pure. Elle voulait me rendre service, et elle l'a fait. Faut simplement pas confondre avec les fois où des Japonais viennent te parler parce que t'es étranger, donc Américain, évidemment, et qu'ils veulent ainsi s'entraîner en anglais. J'en parlerai un jour]

    Et pour finir, une photo qui n'a aucun rapport, mais que je trouve drôle (affiche vue à Oosaka, dans l'aquarium)

     



     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique